Le «Norvégien» ou chat des forêts norvégien

17 juin 2019 de Paolo Zambianchi

Cet animal svelte et néanmoins fort et musclé est aujourd’hui considéré comme l’ancêtre de la plupart des races à poil mi-long.

Notre premier Norvégien acheté fin novembre 1991 était une chatte nommée « U’Melissa von Silberweid ». Si nous avons voulu faire porter notre Melissa, c’était uniquement pour qu’elle soit moins seule. Le 1er septembre 1992, quatre chatons ont vu le jour et l’une des filles, Zariza, est restée chez nous. Puis est venue la première exposition à Vaduz ainsi qu’une deuxième portée de bébés, vu que nous avions eu tant de plaisir avec les premiers chatons. A la fin de l’été 1994, nous avons cherché à acquérir nousmêmes un bon géniteur mâle, que nous avons trouvé en Norvège. C’est ainsi que nous avons accueilli Pan’s Tovin, venu directement d’Oslo fin octobre 1994. Nous avons périodiquement gardé une chatte de nos portées ou acheté de jeunes chattes chez d’autres éleveurs pour continuer l’élevage. Quant aux matous, aujourd’hui au nombre de trois, nous les avons toujours fait venir de Norvège. Tous nos chats (matous compris) vivent avec nous dans la maison et le jardin, et nous les gardons chez nous même une fois castrés. Nous veillons aussi à en limiter strictement le nombre. Ainsi, il nous est souvent arrivé de vendre tel ou tel adorable chaton que nous aurions bien gardé. Depuis plus de vingt ans que nous vendons nos chatons, nous sommes restés en contact avec tous les acheteurs. S’il y a des problèmes, ce qui fort heureusement est rarissime, nous recherchons une solution, quitte à trouver au besoin un nouveau foyer pour le chat. C’est notre manière de garantir qu’aucun de nos chats ne finisse à la SPA !

En 2009, nous cherchions une nourriture de qualité et à notre grand bonheur, nous sommes tombés sur ANiFiT !

Ainsi, nos animaux sont en excellente santé et la vente des aliments ANiFiT nous permet de financer nos chats d’élevage, un poste important dans ce genre d’activité. En février de cette année, un Groenendael (berger belge) mâle est venu se joindre à la famille. Les chats et le chien s’entendent à merveille, car le Groenendael est un chien très gentil et les Norvégiens très sûrs d’eux, et par ailleurs très sociables avec les humains.

Un peu d’histoire sur le chat des forêts norvégien : au début du Moyen Age, on a découvert dans les hauts plateaux d’Anatolie et du Caucase, des régions extrêmement froides en hiver, un type de chat qui s’était bien adapté à ce rude climat. Ces animaux sveltes, mais forts et musclés au pelage long et dru sont considérés aujourd’hui comme les ancêtres de la plupart des races à poil mi-long. On pense que les Vikings ont ramené quelques spécimens de ces animaux chez eux dans le grand Nord. Les Norvégiens sont des chats affectueux et confiants, même s’ils affichent parfois une retenue distinguée. Ils ont gardé l’esprit indépendant de leur race d’origine ; ils savent toujours exactement ce qu’ils veulent et poursuivent résolument les buts qu’ils se sont fixés.

Le chat des forêts norvégien fait partie des grandes races et en impose par son aspect extérieur. Elancé et musclé, il possède des longues pattes, plus longues à l’arrière qu’à l’avant, sa tête triangulaire est caractérisée par un long nez, un profil droit continu et un menton puissant. Ses oreilles haut perchées et pointues sont garnies de touffes de poils comme celles du lynx. Le sous-poil laineux et dense est recouvert d’un long poil de garde lustré et légèrement huileux, aux propriétés hydrofuges uniques qui le rendent imperméable. Cela donne un poil « facile d’entretien » qu’il faut peigner moins souvent. Des traits typiques particulièrement visibles sont la collerette, les favoris sur les joues et la culotte en « knickerbockers » sur les pattes arrière. Des touffes de poils forment des « raquettes » entre les coussinets. La queue du Norvégien est très longue et très touffue. Quant à la robe, toutes les couleurs sont représentées, comme pour notre chat domestique.

Plus d'informations: www.von-nidaros.ch

<  Vers l'aperçu

Catégories

Derniers articles

Les feuilles colorées tombent ...

01.10.2019 de Andrea Meyer

Vers l'article

Herboristerie

29.07.2019 de Paolo Zambianchi

Vers l'article

DÉGUSTATION GRATUITE

Commander